Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poeme

Du tac-au-tac

par michel

publié dans Poème

Du tac-au-tac,

Ainsi je suis

Pour qui me suit,

Je le dis tout à trac.

Que vous soyez

Belle ou rebelle

Mon âme comme noyée

Se perd en vos dentelles.

Mes mains tremblent,

À vous serrer contre moi

Elles sont toutes en émoi,

De vous, ce me semble.

Quant au loin vous fuirez

Elles se souviendront

De cet instant, pur émotion

Où, toute à moi, vous étiez

Voir les commentaires

Jardin

par michel

publié dans Poème

J​ardin

Asymétrique et hétéroclite
En un désordre organisé

Où non-carré fait suite
A presque-droit

De bric en bacs
De pots en brocs

Comme des mats en rade
Surgis comme par erreur

Règnent les tuteurs éphémères
Contre le gré de leur créateur
Le....jardinier

Voir les commentaires

La Quête

par michel

publié dans poème

Il courait sans prendre haleine. On avait envie d’être son chien, De le guider le long du chemin. Le cheveu hirsute, il faisait peine
Son pas soudain se fit plus lourd. De loin on voyait la vapeur Dégagée par son corps en sueur. À nos exhortations, il sembla sourd
Au bout du chemin, démasqué Enfin, il l’aperçut, dressé, géant, Comme sorti d’un tombeau béant. Était-ce rêve ou réalité
On percevait de lui seulement Le contour flou, comme nimbé D’une brume naissante d’été. L’esquisse d’un corps évanescent
Est-ce celui d’un simple maraud, D’un quelconque traîne-misère C’est sûr, il ne peut plus se taire Cet être, nul doute, est son alter ego
Les visages lentement s’approchent Des pieds la poussière retombe Une lassitude d’outre-tombe Les mains impatientes se cherchent
Las, jamais tu n’auras pu renouer De cet être nulle pitié à attendre Aucune espérance de te rendre Cette âme qu’il t’a dérobée
Juste de tes lèvres tel un vampire Il vient d’aspirer le dernier, l’ultime, Le vital fluide qui ta vie anime. Le souffle dernier que tu expires.

Voir les commentaires

Destin brisé

par michel

publié dans poème

Elle s’est retrouvée seule sur le quai

Valise à la main par un matin chagrin

En partance vers un improbable destin

De n’être qu’un caillou, un objet

Toute menue dans son ciré plastique

Elle semblait ignorer même pourquoi

Le fonctionnaire au sourire sardonique

Lui avait intimé : Ici t’es pas chez toi !

Chez moi, c’est où alors, dans quel port ?

De quel pays suis-je l’enfant chéri ?

Ma maison, mon école, tous mes amis

Sont pourtant ici, quel est mon tort ?

Elle ne l’a pas vu arriver, simple quidam

On l’interpelle dans la rue : hé, Toi là !

Et aussitôt emmenée par une dame

Allez petite, pas d’histoire ! monte-là !

La voilà toute seule, elle pleure, reniflant

Comme l’enfant qu’elle fut il y a peu

Résonnent échos des rires et des jeux

Son cœur en complainte cri : Maman !

Tout son être se rétracte comme aspiré

De toute l’énergie qui l’habitait jadis,

Quand de la carmagnole en coulisse

Les couplets elle écoutait, inspirée

C’était l’époque ou tout était lumineux,

L’avenir étendant ses doigts sur elle,

Lui prédisait un futur merveilleux

De citoyenne, de femme, comme gazelle

L’école, c’est fini, pour elle à jamais,

Là où elle va son avenir n’existe pas.

Finies les galéjades des amis marseillais,

Promenades languissantes sur les quais.

Destin d’expulsée, destin d’égarée

Brebis sacrifiée sur l’autel implacable

De la loi du vide, la loi sinistrée

Juste un enfant partant sans son cartable

Voir les commentaires

retour d'école

par michel

publié dans poème

Flic, floc,

C’est la flotte

Qui bat des quenottes.

Un pas, deux et trois,

Je saute au-dessus

De la flaque d’eau.

Attention, la bordure,

Ne pas marcher,

Sur le joint.

Je trotte, vite vite,

Au sortir de l’école

C’est l’heure du goûter.

Je compte les pavés,

Deux blancs,

Trois gris.

Et le temps passe

Plus vite quand

On joue avec la rue.

Voir les commentaires

À toi ma Valentine

par michel

publié dans poème

À toi ma Valentine

Ce bouquet d'églantines
Dont j'ai oté les épines
Comme on effeuille, un à un, de la fleur
Les pétales, jusqu'au bout du coeur.

Je t'aime, dès l'aube
Un peu, si tu le veux
Beaucoup, je le peux,
Passionnément en ta robe.

Et à la folie, tu m'as dit,
Pas du tout assagi:
-Aime moi comme au jour
Premier en tes atours!

tu m'as dit, Valentine:
-Sois mon valentin!
Voilà je le suis toujours
et ne failli à la rime, mon amour!

Voir les commentaires

Femme et Homme

par michel

publié dans poème

Femme et Homme

Quel étrange accotement
D'individus aux antipodiques
modes de fonctionnement.

L'un et l'autre, deux planètes
Issues d'une même comète
Tombée d'une improbable galaxie

L'une, méticuleuse et ordonnée
Autant que l'autre
Est brouillon et dispersé

L'un, tout de force et de sureté
Faisant la roue auprès de
L'autre faite de doutes et de doigté

Elle, charmeuse et pomponnée princesse
Espère en vain que
Lui fasse l'effort d'un peu de délicatesse

De l'une on pense, finesse, beauté
Tandis que de l'autre
La facture est pour le moins salée

Il, lui, l'homme semble rustique
Au pays des fleurs
Il croit sans contrainte, unique

Pendant qu'elle, la femme, rêve
En son secret jardin
Au soleil naissant qui s'élève

Ces deux mondes pourtant
Ont réussi l'exploit
De se rencontrer en s'aimant

De ceci, il nous faudra penser
Qu'être opposés ne vaut
Plus qu'à pile ou face, se jouer

Voir les commentaires